Anagnoste : un lecteur parmi tant d'autres

jeudi 04 octobre

Un petit coup de pouce. Un site de vente de livres d'occasion.

J'accède bien volontier à la demande d'une passionnée de lecture " neuropshychologue de formation et amoureuse des livres autant pour leur contenu que pour leur contenant " qui a choisi les livres pour en faire son nouveau métier.

Elle vend des livres d'occasion sur le site

L'occasion de lire : livres d'occasion

L'occasion de lire : livres d'occasion

 

 

Posté par _michel13blog_ à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


mercredi 06 juin

Le vol du Gerfaut Jean Contrucci

A travers une énigme bien construite, il met en scène un écrivain de renom qui tarde à livrer un  manuscrit à son éditeur. - N'est ce pas le livre de trop ?- c’est la question qu’il se pose et que devrait se poser selon lui tout auteur qui se respecte.

Il emmène alors le lecteur à la découverte d’un monde qu’il connait bien, celui de l’édition. Ancien journaliste au "Provençal", correspondant du "Monde" à Marseille, Jean Contrucci a été également critique littéraire pour le journal "La Provence". 

Le point de départ de l’histoire rappellera probablement un fait divers qui fit grand bruit il y a de cela quelques décennies.

La relation entre l'éditeur et son auteur permet de poser à Jean Contrucci un regard sans concession sur un monde qu'il décrit avec la précision d’un entomologiste. Au risque de ne pas se faire que des amis, il pointe avec humour et malice les travers du système.  

L’écriture est agréable, claire, précise. La langue française est traitée avec élégance, l’emploi de l’imparfait du subjonctif, loin d’être un simple effet de style, y trouve tout naturellement sa place, procurant à qui sait l’apprécier un plaisir supplémentaire … Il n’hésite pas à citer les classiques, ses références en littérature.

A le lire, écrire paraît si simple… c’est la preuve d'un grand talent. On ne peut qu'être d'accord avec Jérôme Garcin qui dans le Nouvel Observateur a écrit “Un roman de Jean Contrucci ça se dévore pour l’intrigue, et ça se déguste pour la manière”    


"Le Vol du Gerfaut" est assurément un excellent livre qui devrait séduire un très grand nombre de lecteurs.

Posté par _michel13blog_ à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Marseile Confidential. François Thomazeau

Antoine Cardella, git allongé au milieu de l’avenue Camille Peletan, à mi chemin entre la permanence de l’élu socialiste Pierre Ferri –Pisani et celle  de Simon Sabiani son concurrent d’extrême droite.  En ce mois d’avril 1936, ce policier de première classe vient de recevoir une balle dans le dos, étonnement le tueur n’a pas achevé son travail... Après être passé dans le local des sabianistes, il était allé faire un tour chez les socialistes…

Qui est l’auteur de ce geste et pourquoi ? Telle est l’enquête qui est confiée à Grimal, un des rares policiers intègres au milieu de cette ville où régnent corruption, clientélisme, arrangements entre copains.

Journaliste, éditeur et auteur François Thomazeau, revient sur un sujet qu’il a déjà abordé dans de précédents ouvrages, la période troublée des années 30.  « Les anneaux de la honte » est un polar historique. Dans  « 1936, La France à l’épreuve des jeux olympiques » coécrit avec Fabrice Abgrall, il dresse le portrait d’acteurs-clefs, hommes politique, représentants et acteurs du monde sportif, gens de lettres et journalistes. Le sujet ce polar historique, plus historique que polar est Marseille. Il s’attache à décrire la façon dont le clientélisme, la corruption qui touche tous les milieux, l’opportunisme, sont à l’origine de l’émergence d’un système mafieux. A travers la campagne électorale des législatives des 26 avril et 3 mai 1936 qui voit s’affronter à Marseille Ferri-Pisani, (SFIO), Sabiani (Parti d’Action Socialiste) très proche du du PPF ) et Billoux (PC), on voit défiler dans ce roman toute une galerie de personnageshommes politiques, industriels (Fraissinet, Daher), voyous ( Carbone et Spirito, les frères Guerini), policiers, syndicalistes. Des  célébrités, Maurice Chevalier, Charles  Trenet font leur apparition dans cet univers corrompu. Ce premier tome s’achève sur la victoire aux législatives de 1936 avec l’avènement du Front Populaire.

 

Voici la réponse que m’a faite François Thomazeau que j’ai interrogé au sujet du bandeau. Je le cite :

[….] peut-être faut-il alors expliquer que James Ellroy, apprenant que j'avais relevé le défi d'écrire un Marseille Confidential, défi lancé en 2015, lorsque j'avais été chargé de l'accompagner pendant ses trois jours à Marseille, s'est exclamé "Fucking Great!" et, à la demande de l'éditeur, a accepté que cette exclamation figure en bandeau. Au moins, tu répondras aux angoisses des gardiens du temple! Mais que les choses soient claires.

1. Oui, Ellroy m'a mis au défi d'écrire Marseille Confidential (les témoignages et photos abondent).

2. Oui il a donné sa permission pour le bandeau.

3. Non, il ne l'a pas lu et s'en ‘branle’ comme de l'an 36!

4. Evidemment, c'est un "coup" du service marketing de Plon.

 

Amha, cette polémique ne retire en rien l’intérêt du livre. Ce roman fournit de précieuses clés pour comprendre la complexité de cette ville pas comme les autres que beaucoup aiment et détestent à la fois. 

4 ème de couverture

"Si j'étais un auteur marseillais, j'écrirai Marseille Confidential". Voilà le défi lancé par James Ellroy en personne à François Thomazeau. Défi relevé avec talent, pour un roman qui plonge le lecteur dans les années 30 et les bas-fonds de la cité phocéenne.

Marseille, avril 1936. A une semaine des élections législatives, Antoine Cardella est abattu dans une rue des quartiers populaires, entre le local de campagne du candidat socialiste et celui de l'extrême-droite. A qui profite le meurtre de ce gardien de la paix corse, connu pour ses liens avec tous les acteurs du clientélisme local ? A tout le monde et à personne, tant sont imbriqués arrangements, combines et inimitiés dans cette jungle politique. En cette période est troublée, politiciens, voyous et flics corrompus jettent les bases d'un système mafieux qui règne encore sur Marseille aujourd'hui.
A la manière d'un James Ellroy avec Los Angeles, François Thomazeau nous plonge dans les bas-fonds de la cité phocéenne pour en tirer un roman noir qui fera date.

 

9782259253673ORI

Posté par _michel13blog_ à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 20 janvier

La belle du Gévaudan: Jérôme Zolma

Après une absence de deux mois, me revoilà face à Ducon, c’est le surnom dont j’avais affublé celui qui était devenu mon chef en m’ayant soufflé la promotion de commissaire de police que j’attendais depuis des années. Il était originaire de ….Nemours, m’avait-il appris à son arrivée. Jusqu’à présent mon parcours professionnel irréprochable était reconnu de tous, mais une sale affaire m’avait obligé de prendre quelques distances avec le service. Les gars de la brigade, qui contrairement à la hiérarchie connaisse les raisons de ma disgrâce, ne voient pas d’un bon œil mon retour. Ils comptent surtout bien m’en faire baver me prévient-il. . Aussi vaudrait-il mieux que je m’éloigne de la région parisienne encore quelques temps. Faisant référence à mes origines aveyronnaises, rappelant au passage mes facultés à résoudre de nombreuses enquêtes difficiles grâce à un travail dans lequel je me donnais corps et âme, il me conseilla vivement d’accepter une mission en Lozère.

Je pourrais reprendre du service en tant qu’inspecteur et qui sais-je avoir une chance d’être réhabilité et surtout éviter une mise précoce au placard.

Alors que j’essayai de lui expliquer les différences entre Lozère et Aveyron il m’exposa la situation.  La gendarmerie locale fait face à une série de quatre meurtres dont le mode opératoire monstrueux commençait à rendre la population nerveuse. Elle a besoin de renfort car en haut lieu on souhaite régler ce problème au plus vite. Tout est prêt pour que moi,  Axel Monge,  inspecteur parisien  se rende à  Mende  afin d’aider la brigade de gendarmerie locale à résoudre cette affaire. Drôle de cadeau mais il ne m’avait pas laissé le choix….

L’histoire du Gévaudan et ses légendes sont en filigrane de ce polar. Une intrigue  bien construite, basée sur une solide documentation scientifique, un style agréable et des pointes d’humour toujours présentes rendent plaisante la lecture de ce polar.

4ème de couverture

 

polar-la-belle-du-gevaudan

Axel Monge, flic parisien au passé encombrant, est envoyé en Lozère pour enquêter sur une série de quatre meurtres mystérieux. Le modus operandi semble le même : cadavre retrouvé à moitié enterré dans la campagne, assassiné par strangulation.

Une fois à Mende, après de brèves présentations avec ses nouveaux collègues, il rencontre Ybtissem, une historienne, férue de l’histoire du Gévaudan. Selon la jeune femme, le lien entre les légendes locales et les cibles du meurtrier est troublant. Élucubration irrationnelle ou intuition géniale ? Pendant ce temps, impitoyable, le serial killer poursuit sa marche criminelle.
Une course contre la montre effrénée est lancée.

Dans La Belle du Gévaudan, Jérôme Zolma signe un policier parfaitement maitrisé qui allie histoires locales et suspense.

Posté par _michel13blog_ à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 12 juin

Je lis aussi des livres numériques.

Je n'ai pas d'appareil préféré, tablette, smartphone ou liseuse?

Je n'ai jamais acheté à ce jour d'ouvrages récents au format numérique préférant me rendre chez mon libraire pour cela. J'ai donc commencé par lire des classiques dont les droits d'auteurs sont tombés dans le domaine public. C'est ainsi que j'ai lu "L'art de la guerre" de Sun Tzu sur mon smartphone, "Les misérables" dans son intégralité, sur la liseuse. J'ai téléchargé des classiques que je n'ai jamais lus et que je lirai peut-être? Proust, Flaubert, Stendhal, Victor Hugo etc.

Or grâce aux éditions SKA j'ai découvert une autre façon de lire et je souscris entièrement à leur propos.

"Fromage et dessert

A l’avenir, deux supports de lecture vont coexister, le support papier et le support numérique, correspondant à deux pratiques différentes de lecture en fonction des préférences des lecteurs, pouvant au demeurant utiliser alternativement les deux supports en fonction des lieux et des circonstances. En réalité, il s’agit d’une addition des possibles et non l’irrémédiable mort du papier que nous ne souhaitons pas. Les bouleversements que l’on pressent et qui sont déjà entamés doivent mobiliser l’imagination et la volonté pour concevoir le futur de la culture livresque."

Cet éditeur propose des livres dont certains n'auraient probablement jamais vu le jour dans le cadre d'une édition "classique" et ce pour une somme modique.

Il m'a été ainsi donné la possibilité de découvrir.

A la rasbaille de Gilles del Pappas. Une nouvelle dans le pur style "marseillais" fourni avec le dictionnaire. Il y est question de "boules".Petite

couv-a-la-rasbaille

En cette période d'Euro de foot j'ai mis sur ma liste Ballon de Catherine Fradier et pour finir L'art de la guerre  de Jérémy Bouquin de mais pas celui dont il a été question plus haut...

 

A suivre.

 

 

 


mardi 07 juin

Le 13ème Prix Marseillais du Polar sera remis samedi 18 juin : Le polar a la barre*

Où ? dans l’enceinte prestigieuse du Conservatoire National de Région Carli, à Marseille.

Quand ? le samedi 18 juin de 15h, à 17h30

Comment ? Sous forme de procès :

Déroulé du procès : le polar a la barre
Les juges : le bâtonnier de Marseille Fabrice Giletta, le président Gilles del Pappas et son assesseur Nicole Bargigli.
Les jurés : Président du jury : Jean-Pierre Brundu. Membres : Mahé Ben Hamed, Daniel Garnier, Marcel Dibeo, Yann Legoff, Florence Tognon, Marie Laigneau-Bignon, Isabel Grégoire.
Les accusés : 10 auteurs, présumés coupables, ci-dessous.
La défense : 10 avocats, chacun ayant un auteur attribué par tirage au sort.

Chacun des 10 avocats a 5 minutes pour assurer la défense de son «client».
A la fin du procès le Bâtonnier attribuera le Prix de l’éloquence à l’avocat qui se sera distingué pour sa plaidoirie.
Ensuite, le jury se retirera afin de délibérer, et ainsi «juger  coupable» le meilleur polar de l’année.

LE PRIX SPECIAL DU JURY : Une nouvelle «récompense» pour un ouvrage «réel» qui dépasse la fiction ! : La fabrique du monstre de Philippe Pujol.

Pour en savoir plus sur les auteurs et les livres en compétition cliquez ici 

ou poursuivre la lecture

LES ACCUSES :

Gildas Girodeau - Catalogne
Né le 29 avril 1953 à Collioure, Gildas Girodeau, passionné de mer et de voile, breveté de la Marine Marchande, est aujourd’hui agriculteur bio, producteur d’huiles d’olive.
C’est au lycée Arago, de Perpignan, que sa passion pour l’écriture puise ses sources, ainsi que dans le bouillonnement politique et culturel des années 70. Découvert à l’occasion d’un prix littéraire à Saint André en 1999, cet auteur engagé inscrit souvent ses personnages dans les ambiances et décors catalans, qu’il utilise pour délivrer un message plus universel, sur le nucléaire ou la françafrique par exemple. Il passe avec bonheur et bonne humeur, du Polar à l’Héroic Fantasy, voire au Roman.
- Les cafards se rebiffent [éditions Cap Bear]
Gildas Girodeau sera défendu par Maître Pierre Le Beller

Maurice Attia - Algérie
Maurice Attia, né en 1949 à Alger, est un écrivain français.
Psychanalyste, psychiatre, scénariste et cinéaste, il est l’auteur de plusieurs romans noirs. Sa nouvelle Ça va bien remporte le prix de la Nouvelle noire du festival Le Noir dans le blanc en 2005.
Son roman Alger la Noire, salué par le public et la critique, est récompensé entre autres par le prix Michel-Lebrun et le prix Jean Amila-Mecker.
 - Alger la noire [éditions Actes Sud]
Maurice Attia sera défendu par Maître Jean Boudot

Toni Hill - Catalogne
Toni Hill, né à Barcelone en 1966, est diplômé en psychologie. Il s’est consacré pendant plus de dix ans à la traduction littéraire. Parmi les auteurs sur lesquels il a travaillé se trouvent David Sedaris, Jonathan Safran Foer, Glenway Wescott, Rosie Alison, Peter May, Rabbih Alameddine et A. L. Kennedy. L’Été des jouets morts, paru en Espagne en 2011, est son premier roman. La suite de ce texte, intitulé Los buenos suicidas et publié en 2012, sera prochainement traduit chez Flammarion.
- L’été des jouets morts [éditions Flammarion]
Toni Hill sera défendu par Maître Baimanai Angelain Poda

Anne Bourrel - Montpellier
Anne Bourrel est une écrivain française née le 31 mai 1970 à Carcassonne. Elle vit et travaille en Languedoc-Roussillon. Elle est l’auteure de romans, de poésies et de textes scéniques.
- Gran Madam’s [éditions La Manufacture de livres
Anne Bourrel sera défendue par Maître Jérôme Susini

Adlene Meddi - Algerie
Adlène Meddi est un journaliste, reporter et écrivain algérien de langue française, né à El Harrach, banlieue Est d’Alger le 16 août 1975. Il est depuis 2009 rédacteur en chef de l’hebdomadaire El Watan weekend. Il a fait des études de journalisme et de sociologie des médias à l’université d’Alger et à l’EHESS de Marseille. En 2002, il publie aux Éditions Barzakh à Alger un premier polar, Le casse tête turc. En 2008, toujours aux Éditions Barzakh, La Prière du Maure, réédité en 2010 aux Éditions Jigal.
- La prière du Maure [éditions Jigal]
Adlène Méddi  sera défendu par Maître Marie Delaire

Ali Becheur - Tunisie
Ali Bécheur est un écrivain, romancier, essayiste et nouvelliste tunisien de langue française.
Il a reçu plusieurs prix littéraires en Tunisie. Il est actuellement l’animateur d’un atelier d’écriture au sein de la Médiathèque Charles de Gaulle de Tunis.
- Tunis Blues [éditions Elyzad poche]
Ali Bécheur sera défendu par Maître Zoé Poncelet

Marie Van Moere - Corse
Marie Van Moere passe ses premières années à Saint-Laurent-du-Maroni en Guyane Française. Son enfance est marquée par de nombreux voyages qui vont grandement déterminer se sensibilité, «quelqu’un de réceptif, d’adaptable et de lointain» comme elle se décrit elle-même.
Aujourd’hui, Marie Van Moere vit en Corse, à Ajaccio. Elle a également publié des nouvelles et travaille à son deuxième roman à paraître à la Série Noire.
- Petite louve [éditions Pocket]
Marie Van Moere sera défendue par Maître Ashkhen Haruthyuanyan

Diana Lama - Naples
Diana Lama a d’abord été médecin cardiologue et chercheuse à la Polyclinique de Naples avant de se tourner vers l’écriture. Lauréate du Prix Tedeschi du meilleur polar, elle a fondé et préside Napolinoir, l’association des écrivains napolitains de romans policiers. Elle réside à Naples, avec son époux et leurs trois filles.
- Huis clos en Toscane [éditions La Table ronde]
Diana Lama sera défendue par Maître Aurélien Py

Raymond Ruot - Marseille
Diplômé en droit et après avoir exercé différents métiers, Raymond Ruot intègre les services de la ville de Marseille en 2000. Depuis 2006 il est affecté au service éducatif des Archives. A côté de l’accomplissement des missions premières dévolues au public scolaire , le service éducatif des Archives de Marseille met en place des ateliers afin de sensibiliser les publics dits « empêchés » et défend une méthode différente d’accès au savoir.
- Mare Nostrum est son premier polar. Il n’est pas encore édité.
Raymond Ruot sera défendu par Maître Jean Jodeau

Mine Gökçe Kirikkanat - Istanbul
Mine Gökçe Kırıkkanat est une journaliste et romancière turque, née en 1951 à Ankara. Elle est diplômée du lycée français Notre Dame de Sion d’Istanbul et de l’université d’Istanbul.
Sociologue de formation, elle est journaliste et a travaillé en Espagne de 1986 à 1990 à Bilbao et à Madrid comme correspondante de Cumhuriyet ; en France de 1991 à 2010 d’abord pour Milliyet, puis comme éditorialiste aux quotidiens turcs Radikal et Vatan. Depuis elle est éditorialiste du quotidien turc Cumhuriyet, et participe régulièrement au programme Kiosque de TV5 Monde et publie ses articles en français sur le Blog Planétaire de la même chaine (TV5Monde).
Elle a reçu trois fois le prix de la journaliste turque la plus courageuse.
- Le sang des rêves [éditions Métailié]
Mine Görçe Kirikkanat sera défendue par Maître Romain Neller

 

Une petite remarque . Maurice Attia n'est pas un inconnu. Il a déjà été primé à Villeneuve lez Avignons . Le voici en train de dédicacer Alger la Noire.

*"Le polar à la barre" est-il un clin d'oeil au slogan d'un candidat à la Présidence de la République en 1974?

vendredi 20 mai

Le PRIX MARSEILLAIS DU POLAR 2016

Autour de la Méditerranée et du Polar Méditerranéen ?

extrait du site de l'Association du Cours Julien

"Après avoir dédié le Prix aux femmes en 2015, nous proposons pour cette année 2016 un projet autour de la Méditerranée :
inviter 5 femmes et 5 hommes (équité oblige !) écrivains de littérature noire en provenance des rivages méditerranéens : Espagne, Algérie, Tunisie, Turquie, Italie, région PACA, chacun de ces auteurs sera identifié par Gilles del Pappas notre directeur artistique."

 

Attention a priori la date de remise du Prix a changé. Elle aura lieu le 18 Juin 2016 Voir l'affiche ci-dessous

prix marseillais du polar 2016

Les auteurs.

Adlene Meddi - Alger

Adlène Méddi La prière du Maure (éditions Jigal)

Adlène Meddi sera défendu par Maître Marie Delaire

Ali Becheur - Tunis

Ali Bécheur Tunis Blues (éditions Elyzad poche)

Ali Becheur sera défendu par Maître Zoé Poncelet

Anne Bourrel - Montpellier

Anne Bourrel Gran Madam’s (éditions La Manufacture de livres)
Anne Bourrel sera défendue par Maître Jérôme Susin

Diana Lama - Naples

Diana Lama Huis clos en Toscane (éditions La Table ronde)

Diana Lama sera défendue par Maître Aurélien Py

Marie Van Moere - Corse

Marie Van Moere Petite louve (éditions Pocket)

Marie Van Moere sera défendue par Maître Ashkhen Haruthyuanyan

Gildas Girodeau - Catalan

Gildas Girodeau Les cafards se rebiffent (éditions Cap Bear)

Gildas Girodeau sera défendu par Maître Pierre Le Beller

Maurice Attia - Algérie

Maurice Attia Alger la noire (éditions Actes Sud)

Maurice Attia sera défendu par Maître Jean Boudot

Mine Gökçe Kirikkanat - Istanbul

Mine Görçe Kirikkanat Le sang des rêves (éditions Métailié)

Mine Gökçe Kirikkanat sera défendue par Maître Romain Neller

Toni Hill - Catalan

Toni Hill L’été des jouets morts (éditions Flammarion)

Toni Hill sera défendu par Maître Baimanai Angelain Poda

Raymond Ruot - Marseille

Marée Nostrum est son premier polar. Il n’est pas encore édité.

Raymond Ruot sera défendu par Maître Jean Jodeau

 

Pour plus d'information, voir le site de l'association

samedi 30 avril

Deux sans trois. Manifestations littéraires provençales réussies

Aujourd'hui deux manifestations littréraires sympathiques.

La première étape à Marseille à la mairie des  15ème et 16ème.

la "Fête du Livre du Bassin de Séon". Malgré le temps maussade ce fut l'occasion de rencontres intéressantes avec Patrick Coulomb et Philippe Carrese, ainsi que la libraire de l'Estaque, A L'Encre Bleue. Ce fut l'occasion de découvrir le catalogue des Editions Gaussen  et de leur directeur optimiste sur l'avenir du livre papier. 

 

Deuxième étape à Gréasque "Des livres et vous", qui rappelle quelques souvenirs :).

Des rencontres avec Maurice Gouiran, Bruno Leydet, les élèves de la section bande dessinée  d'une école d'art graphiques auteurs d'un polar en bande dessinée . IV Grains de RiZ 

La présence de deux petits éditeurs d'édition sembe confirmer la conviction du responsable des éditions Gaussen quant à l'avenir du livre papier . La première Optimisphère participant à  La caravane des dix mots projet international autour de la langue française et de la franecophonie. La seconde, Editions Paroles,  représentée par un de ses auteurs Sophie Alfieri

 

 

Posté par _michel13blog_ à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 29 février

De Force : Karine Giebel

A  lire d’une seule traite plus de gré que de force.

 


 

Le résumé*.

Un soir d'été, Maud, vingt ans, fille du célèbre chirurgien niçois Armand Reynier, se fait sauvagement agresser alors qu'elle se promène sur les berges de la Siagne. Luc, un jogger, garde du corps de métier, met l'agresseur en fuite et sauve Maud in extremis.

Quelques jours plus tard, Arrmand Reynier reçoit un message particulièrement inquiétant et décide de faire appel à Luc pour assurer sa protection et celle de sa famille.

Qui lui en veut? Pourquoi un inconnu s'en est-il pris à sa fille et cherche-t-il à recommencer? Et surtout pourquoi Reynier refuse-t-il obstinément d'appeler la police?

Bien vite Luc va comprendre que dans cette famille, tout le monde a des choses à cacher.

* Celui proposé par Karine Giebel et son attachée de presse.


 

Le nouveau roman de Karine Giebel qui sort en librairie le 3 mars prochain a toutes les qualités que l’on apprécie chez cet auteur. L’écriture est sobre et soignée. La maitrise du suspense est totale. La palette des personnages est riche et variée. L’énigmatique Luc, véritable « force » de la nature, spécialisté des arts martiaux, ne se cesse de relever après chaque bagarre qu’il en sorte vainqueur ou non. Il n'est pas sans rappeler sur cet aspect Myriam dans « Meurtres pour rédemption ». Il est dur envers lui-même,  souffrir physiquement semble être un besoin. La remise en cause du statut social des puissants, est abordée sous un angle nouveau. On pouvait déjà lire dans « Juste une ombre » est toujours un de ses thèmes favoris :

"Tu te croyais forte.

Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde.
Tu manipules ? Tu deviendras une proie.
Tu domines ? Tu deviendras une esclave.

Tu commandes ? Apprends l'obéissance.
Tu méprises ? Apprends le respect.
Tu veux vivre ? Meurs en silence... "

Il suffit de mettre ces affirmations au masculin pour se trouver plongé dans ce thriller psychologique. 


 

De Force

4ème de couverture

« Le temps de l'impunité est révolu. Le temps des souffrances est venu. »

Elle ne m'aimait pas.
Pourtant, je suis là aujourd'hui. Debout face au cercueil premier prix sur lequel j'ai posé une couronne de fleurs commandée sur internet.
Car moi, j'ai voulu l'aimer. De toutes mes forces.
De force.
Mais on n'aime pas ainsi.
Que m'a-t-elle donné ?
Un prénom, un toit et deux repas par jour.
Je ne garderai rien, c'est décidé. A part le livret de famille qui me rappelle que j'ai vu le jour un 15 mai.
De mère indigne.
Et de père inconnu.

Lorsque j'arrive devant la porte de mon ancienne chambre, ma main hésite à tourner la poignée. Je respire longuement avant d'entrer.
En allumant la lumière, je reste bouche bée.
Pièce vide, tout a disparu.
Il ne reste qu'un tabouret au centre de la pièce. J'essuie mes larmes, je m'approche.
Sur le tabouret, une enveloppe. Sur l'enveloppe, mon prénom écrit en lettres capitales.
Deux feuilles. Ecrites il y a trois mois. Son testament, ses dernières volontés.
Je voulais savoir.
Maintenant, je sais.
Et ma douleur n'a plus aucune limite.

La haine.
Voilà l'héritage qu'elle me laisse.

 

 

Posté par _michel13blog_ à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 15 février

Le secret de la petite demoiselle Jess Kaan et Un américain sur la Côte d'Opale Jean-Christophe Macquet, Pôle Nord Editions

Merci à Gilles Guillon qui m'a adressé ces deux ouvrages en SP m'a donné l'occasion de découvrir Pôle Nord Editions. Cette  "jeune maison d’édition à vocation exclusivement régionale basée à Lille".


 americaincotedopale-mini

4ème de couverture

Janvier 1909, au Touquet, la société qui exploite et commercialise l’eau de source Valroy est victime d’une tentative d’extorsion de fonds. L’affaire étant plus complexe qu’il n’y parait, les hautes autorités de l’Etat dépêchent sur place le capitaine Louis Delamer, officier d’une unité spéciale de la gendarmerie. Delamer est sur les traces d’une ressortissante colombienne qui serait impliquée dans l’escroquerie. Que vient faire sur la Côte d’Opale, Sidney Calvé, peintre américain dont personne n’a jamais vu le moindre tableau ?


 

 petite-demoiselle

 4ème de couverture.

1903, Malo-les-Bains, la banlieue balnéaire de Dunkerque, est en plein essor. Station à la mode, elle voit affluer la bonne société nordiste et les hommes d’affaires se bousculent pour y investir. Cet enthousiasme risque de se refroidir quand deux entrepreneurs sont retrouvés morts. Pour éviter le scandale lié à une possible affaire de mœurs, le directeur de cabinet du maire charge un enquêteur privé de découvrir ce qui s’est réellement passé. Qui est cette petite demoiselle dont on parle à mots couverts ?
Le Secret de la petite demoiselle est le deuxième titre de la collection Belle Epoque, série de polars historiques se déroulant aux alentours de 1900 dans les stations balnéaires nordistes et picardes.


Il s'agit  deux premiers titres d’une série de polars historiques qui se déroulent à la Belle Epoque sur le littoral nordiste et la côte picarde.

 

Posté par _michel13blog_ à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,