Je m'appelle Ilyès, je vis à Avignon le parfait amour avec Céline.

Même si beau-papa Jacques se plaît à me « taquiner » sur mes origines et le quartier où j’ai grandi, la zone "nono", ses parents ont fini par m’accepter. Je suis clerc de notaire chez maître Bergeaud.

Depuis la mort de Malik mon père, il y a dix ans, Sylviane Janin-Zenatti, ma mère vit seule et élève comme elle peut mon frère

Nourredine qui lui donne bien des soucis. En vérité elle n'arrive pas à le tenir. Aussi fait-elle souvent appel à moi pour l'aider à essayer de cadrer cet adolescent de 15ans bien turbulent.

Un jour, mon patron, faisant référence à mes origines algériennes me propose une mission de l'autre côté de la Méditerranée : Rechercher un héritier d'un riche client de l'office décédé récemment. Toutes ses démarches étaient restées vaines jusqu’à présent restées vaines.

Pour que Noël Ramon puisse prendre possession d'une superbe propriété dans le Luberon, il se doit d'accepter l'héritage et venir en France à Avignon signer les papiers…
Ilyès va donc traverser la Méditerranée et mener son enquête à travers l'Algérie d'aujourd'hui. Mais le passé comme c'est souvent le cas réapparaît là où on ne l'attend pas ce qui donne l’occasion de faire des retours sur les années soixante.

Dès ses premiers livres j'ai été conquis par le style de Zolma. Son écriture est agréable et ce qui ne gâche rien j’adore son sens de la formule.

 Extrait
...j'ai emprunté le souterrain qui permet aux piétons d'éviter de traverser la voie rapide. Le béton du tunnel étai tagué de tous côtés, les œuvres des artistes balbutiantes côtoyant les calomnies des délateurs féroces. Un logo évoquent un fragment d'alphabet runique ponctuait une assertion non vérifiée sur les bonnes mœurs de X ou Y. Plutôt des filles X ou Y.
 

Il peut ainsi aborder des sujets graves, tout en nuançant les points de vue, en mettant le doigt là où ça fait mal et cela sans prétendre donner de leçons.
Il s'agit bien d'un roman policier, mais pas que !  Comme le précise le titre. L'intrigue est pas mal ficelée... je vous laisse découvrir le "mais pas que" et vous ne serez pas déçus…

 

en-main-propre-jerome-zolma

4ème de couverture

Alger 1962. La présence française touche à sa fin. Trois conscrits décident de fêter leur retour en métropole en soulageant un riche négociant de ses lingots d’or. Le casse ne se déroule pas comme prévu…

Avignon aujourd’hui. Un jeune clerc de notaire, d’origine algérienne, tente de liquider une mystérieuse succession. L’affaire délicate le conduit à retourner sur la terre de ses ancêtres…

Gravitent autour de l’homme de loi : sa fiancée blonde, un beau-père un poil raciste, son jeune frère pré-délinquant, une algéroise envoûtante, d’anciens combattants plus ou moins vivants…

 

* les lecteurs découvriront pas eux mêmes la signification de ce terme