Colin Niel et Lionel à la Librairie Aux vents des mots le 9/10/2015

A l'occasion de la sortie de son dernier roman "Ce qui reste en forêt' aux éditions Rouergue Noir, Colin Niel est venu rencontrer les lecteurs de la librairie "Aux vents des Mots" à Gardanne le 9 Octobre dernier.

 

Colin Niel a commencé par expliquer qu'il avait énormément apprécié son séjour en Guyanne, s'y était fait beaucoup d'amis, et y retournait régulièrement pour le plaisir et le travail. En réponse à Lionel pourquoi la Guyanne, il répond que c'est "un sujet très riche  pour un écrivain et qui de plus a été peu exploité" (ce qui n'est pas le cas de son territoire!).Il a souhaité mettre à bas le clichés et de montrer à ses amis Guyannais que les "métros" peuvent aussi s'intéresser à ce qui est le plus grand département français. Il poursuit en mettant en avant que de nombreux points d'accroche permettent de démarrrer des histoires et bien entendu des romans policiers, car ajoute-t-il "c'est la meilleure littérature au monde". ll avoue être un  "Lecteur assidu de romans populaires, le genre perment de s'attaquer de front à des sujets sérieux sans se prendre la tête". L'inrigue est pour lui un "mécano qu'il se plait à construire".

 Je ne connaissais par l'auteur et ce fut une agréable découverte que de lire son premier roman: Les hamacs de carton. Il s'agit d'une véritable enquête policière dont l'action se situe en Guyanne avec une victime, un enquêteur qui recherche le coupable. 


 les hamacs de carton. Couverture)

 

 La quatrième de couverture 

 Les Hamacs de carton (Babel noir) - Actes Sud 2015-10-15 22-34-09 4ème couverture

 

Sur le fleuve Maroni, en Amazonie française, le capitaine Anato enquête sur la mort mystérieuse d’une femme et de ses deux fils. Dans cette région où il n’a pas grandi, bien qu’il en soit originaire, Anato se découvre étranger à sa communauté, à sa famille, à lui-même. Car le secret de la mort de Thélia Apanga doit être cherché dans les croyances des Noirs-Marrons, ces descendants d’esclaves révoltés établis sur les rives du Maroni.