Karine Giebel fut lauréate l'an passé avec Terminus Elicius.
Voici ce que pense PHP, le juré fantôme de son dernier ouvrage.
"....Meurtres pour rédemption, par Karine Giebel,..se place dans un univers carcéral féminin si finement détaillé que d'aucun se pose la question "Mais comment sait-elle?". Tellement violent, que l'on se dit " Comment peut-elle?". Ce pavé à l'écriture serrée est un page turner prenant, dense, intense brutal. Réaliste, sûrement (il vaut mieux ne pas le savoir à mon sens). Peut-être un peu long, avec des personnages si résistants, presque surhumains, mais à chaque page, on en redemande, on voyeurisme, on attend avec l'héroïne, on attend que quelque chose se passe dans cet univers dont on découvre que les jours ne sont jamais pareils - toujours quelque chose qui manque ou une brimade qui blesse le corps ou l'âme, en plus. Que demain, on perdra encore quelque chose, un peu d'humanité.... Un livre auquel il faut s'affronter, mais qui se laisse dévorer."